Des sonorités expérimentales et uniques

À seulement 17 ans, Jelani Aryeh fait preuve d’une singulière créativité. Suburban Destinesia est le journal d’un adolescent qui en a gros sur le coeur. D’une maturité sans égale, les sonorités de cet EP de 7 titres témoignent d’un travail minutieux et recherché. Le jeune homme transcende différents genres et franchit les barrières imposées aux artistes. Ce qui est impressionnant dans ce premier projet, c’est sa façon de sortir des cases prescrites par une industrie musicale qui a peur du changement.

On a beau chercher autre part, on ne trouve pas de titres semblables à Suburban Destinesia. Les paroles, les réflexions, les déclarations d’amour et de liberté, les mélodies et les instrumentales se mêlent et s’entremêlent. Les rythmes pop synthé alternative épousent le flow hip-hop candide et nonchalant de Jelani Aryeh. Pas de beats frénétiques ni de grosses punchlines egotrips, cet EP se veut simple, poétique et thérapeutique. Sa musique est symptomatique de nos artistes actuels traversés par le spleen contemporain de la promesse d’un lendemain incertain.

Teenage doubts & bonne musique

Jelani Aryeh fait part de ses peurs, ses affects et ses doutes. Destinesia signifie le fait d’arriver à un endroit et d’oublier ce qu’on devait y faire. Cette amnésie partielle — et volontaire dans son cas — se ressent tout au long de l’album, en particulier dans Where We Go (il y sample Brazil de Declan McKenna) et Destinesia II. Le jeune homme nous offre un aperçu de ce qu’est être un adolescent californien à l’âge du web. Son troisième oeil  lui apporte  une perspective supplémentaire  sur  le monde qu’il met en musique.

Dans San Clemente, un optimisme singulier vient casser l’harmonie pessimiste qui règne dans l’EP. Le chanteur affirme tout de même que la vie est faite d’une infinité de possibilités.
Dans les rêves de Jelani Aryeh, on s’imagine être sur la lune à refaire le monde avec les étoiles. Son art est contagieux, existentialiste et philosophique. Il interroge les notions d’avenir, de jeunesse et refuse de se laisser dicter ses actes par un quelconque destin. Le plus impressionnant dans tout ça? Suburban Destinesia n’est que le premier projet de Jelani Aryeh.

À écouter en intégralité ci-dessous :

Posted by:Anas Daif

Étudiant, écrivain, esprit libre et rédacteur en chef inspiré. @themadnovelist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *