Dans l’industrie de la musique, les deux plus gros marchés de vente de rap et de musique urbaine sont l’Amérique du Nord et l’Europe Occidentale. Cependant depuis quelques années un autre marché s’intensifie et gagne en importance.
Le Maghreb, composé du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie, propose depuis quelques années des artistes se démarquant par leur singularité. Ces trois pays, qui sont depuis très longtemps des consommateurs de rap en provenance de France et des États-Unis, essentiellement, abritent des rappeurs avec beaucoup de talent, mais qui, surtout, proposent des mélodies, des flows et des univers novateurs par rapport au marché musical maghrébin. Le rap au Maghreb n’est pas quelque chose de nouveau, mais c’est seulement maintenant qu’il arrive à dépasser les frontières de ses origines et aller titiller les oreilles de consommateurs étrangers.

 

Maroc – ElGrande Toto

 

 

ElGrande Toto, est un rappeur marocain originaire de Casablanca. Âgé de seulement 22 ans, Toto cumule les millions de vues sur Youtube et les plateformes de streaming. Il commence sa carrière en 2016, et ne cesse d’évoluer depuis. Ces sons sont imprégnés d’une forte influence américaine. Avec son collectif ZawaCity, ils ont signé avec le label PurpleMoney du rappeur français l’Artiste, signature montrant l’avancée du rap marocain et de sa futur montée en puissance. De plus il y a presque une semaine, Toto était en visite à Paris dans les locaux d’Affranchis Music, en compagnie de Sofiane, rappeur et propriétaire du label.
Tout nous indique que ElGrande Toto va faire bientôt parler de lui sur le marché Français, à l’image de 7liwa (un autre rappeur marocain connu) dont le nom résonne en France grâce entre autre à un featuring avec L’Artiste, preuve que le rap marocain a beaucoup de potentiel.

 

Algérie – Soolking

 

 

Soolking, rappeur algérien, a poussé les portes du Rap Jeu français et s’y est installé. Signé chez Capitol, et étant sous l’aile de Sofiane, Soolking gagne en notoriété depuis son arrivée sur le marché français. Ayant commencé le rap avec son collectif Africa Jungle en Algérie il y a déjà presque plus de 5 ans, arrivé en France il se tourne rapidement vers une carrière solo. Très bon choix de carrière étant donné que Soolking explose sur Youtube et sur les plateformes de streaming notamment avec ses freestyles ou encore ses clips.
La particularité de Soolking est qu’il se démarque du reste du rap (qu’il s’agisse du marché algérien ou français) par son style musical: Le Raï Trap. Style novateur et déroutant à la première écoute, mais qui finit par plaire et par s’ancrer dans nos têtes. Créateur et porte étendard du style, Soolking nous montre que le rap algérien n’est pas seulement bon à écouter mais qu’il nous réserve aussi quelques surprises.
On peut le retrouver en featuring avec Sofiane, Médine, YL, ou encore même Cheb Khaled.

 

Tunisie – A.L.A.

 

 

A.L.A., est malheureusement le moins connu d’entre eux, du moins à l’internationale. En effet A.L.A. est le rappeur du moment en Tunisie. S’inspirant directement du Rap américain, A.L.A. berce ses musiques d’autotune ajusté à souhait. Originaire de Zahrouni, un quartier de la banlieue de Tunis, il a su gagner du terrain en évoluant différemment des autres rappeurs tunisien.
Ayant commencé le rap avec le collectif Zomra, il y a un peu plus de 5 ans, il continua sa carrière en duo avec El Castro pendant presque 3 ans, en formant le collectif ZZH5 avec qui il a sorti une mixtape solo, 7 Days, puis une mixtape en duo avec El Castro, 10 Mara, sans compter de nombreux sons ou freestyles, en duo ou solo. Sa notoriété vient aussi, de clashs avec d’autres rappeurs, une dimension du rap qui devient presque burlesque de nos jours. A.L.A. innove et influence l’industrie musicale tunisienne, ce qui le crédibilise et dévoile le potentiel de ce rappeur et du Rap Jeu Tunisien.
On l’a notamment vu il y a quelques mois en featuring avec Toto sur son morceau appelé Nharzine.

 

L’industrie musicale Maghrébine est en train d’évoluer, rapidement. Elle laisse de plus en plus de place au rap et au Hip-Hop. Cette évolution permet l’émergence de nouveaux talents qui arrivent à conquérir non seulement le marché de leurs pays d’origines mais aussi les marchés étrangers. Preuve ultime de cette mutation, des vidéos de réactions et d’écoutes de ces rappeurs maghrébins sont postées sur Youtube régulièrement, par des Youtubeurs Francophone comme Anglophone.
Cependant l’industrie musicale urbaine rencontre encore des problèmes dans les pays Maghreb. Les sociétés maghrébines ne sont pas encore prêtes à adopter totalement le rap en leur sein, de ce fait les rappeurs ont un manque d’exposition de la part des médias ou des sponsors. De plus les ventes de disques physiques au Maghreb sont très compliquées car les téléchargements illégaux sont monnaies courantes donc les consommateurs n’ont pas besoin d’acheter des disques, ce qui ne joue pas en faveur des rappeurs.
Le rap Maghrébin s’exporte pourtant bien et de ce fait nous nous devons de mettre en avant ces artistes qui sont des moteurs de l’avancée du genre dans leur pays, mais surtout for the culture.

Posted by:Youssef Largueche

21 | From Tunis | Architecture Student | Musician | Music Lover

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *